Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

FAQ Trek

le .

Voici quelques éléments de réponse aux questions qui reviennent le plus souvent lors de la préparation d'un trek:

 

1- Comment fait-on pour l'eau?
2- Comment fait-on pour la nourriture?
3- Peut-on louer du matériel sur place?
4- Comme se soigner en cas de pépin?
5- Comment ne pas laisser de traces de son passage en Patagonie?
6- Comment s'orienter?
7- Quelle condition physique faut-il avoir?
8- Quels sont les problèmes liés à l'altitude?
9- Peut-on partir seul en trek?
10- Quelle est la meilleure saison pour effectuer un trek?

1- Comment fait-on pour l'eau? (haut)
Eh bien on prend sa timballe, sa gourde ou ses 2 mains...!! Plus sérieusement, en Patagonie on n'est jamais très loin d'un glacier ou de la cordillière donc on trouve facilement de l'eau, à fortiori dans les zones de trek. Deux principes de base sont à observer. Le premier est de faire le plein à chaque point d'eau rencontré (on ne sait pas toujours précisément à combien d'heures de marche se trouve le suivant). Le deuxième est de systèmatiquement filtrer ou purifier l'eau stagnante; c'est particulièrement vrai dans les zones colonisées par les castors (Terre de Feu et Isla Navarino). Mais bon vous trouverez suffisamment de points d'eaux vives pour ne pas avoir à filtrer ou à purifier l'eau.

2- Comment fait-on pour la nourriture? (haut)
Le plus compliqué c'est de trouver le meilleur ratio apport nutritionnel / poids à porter. Personnellement j'ai opté pour le régime suivant: petit déjeuner à base de lait (en poudre) chaud avec muesli et pain beurre (eh oui, on ne se refait pas, je suis breton), un déjeuner à base de sandwich (pâté, jambon...) et un dîner chaud (soupe + repas lyophylisé), sans oublier évidemment les barres de céréales et les barres chocolatées. Vous trouverez tout cela sur place, à l'exception des lyophylisés, que je vous recommande d'acheter avant votre départ. Enfin, sachez que vous ne pourrez pas passer fruits/légumes et aliments crus à la frontière entre le Chili et l'Argentine. J'oubliais les souris... Quand vous campez, la nuit, elles sont là à rôder, à gratter, à grignoter... saletés de p#"@!& de souris! Parfois elle feront même un petit trou pour s'inviter sous la tente; c'est du vécu, demandez aux filles du Trek Patagonie 2004! La solution: un sac étanche (un vrai, pas un sac plastique) pour TOUTES vos victuailles (même celles scellées sous sachet) que vous suspenderez à une branche à l'aide d'une cordelette et d'un mousqueton. Quand j'y repense, c'est fou ce dont sont capables ces bestioles!

3- Peut-on louer du matériel sur place? (haut)
Il est tout à fait possible de louer tentes, matelas ou encore réchauds sur place. Pour la tente, montez la sur place avant de la prendre, vous pourrez ainsi repérer les éventuelles anomalies et vous faire la main, au calme, sans rafales à 80 km/h et sans pluie ;-)...

4- Comment se soigner en cas de pépin? (haut)
D'abord prévoir en souscrivant une assurance, celle qui vous est proposée lors de l'achat du billet d'avion international par exemple, ensuite, selon la gravité, vous vous débrouillerez tout seul, vous irez voir un toubib (eh oui, il y en a!) ou directement à l'hôpital (ce que je ne vous souhaite pas). Dans tous le cas, gardez les factures pour vos remboursements. Le système de santé est satisfaisant en Argentine comme au Chili. Pour plus d'infos sur la préparation de votre trousse à pharmacie et les précautions sanitaires, consulter le site de Distrimed.

5- Comment ne pas laisser de traces de son passage en Patagonie? (haut)
En faisant preuve de bon sens et de respect tiens!! De votre passage en Patagonie, il ne doit rester que vos traces de pas, et encore... il faudra peut-être se mettre à la lévitation! C'est tellement simple de ne laisser AUCUN déchet derrière soi, pas même un mégot de cigarette (là je rêve!!) ou un bout de pain, en emportant quelques sacs poubelles. A moins d'être constipé(e) pendant 3 semaines se posera aussi le problème de la "feuillée" ou comment faire pipi/caca en toute discrétion: d'abord en s'éloignant de 50-100 mètres (prétextez une reconnaissance du terrain) des points d'eau et des zones de passage, creusez un p'tit trou avec un bout de bois, là vous faites popo et vous rebouchez le trou... et le PQ? vous ne le brûlez pas, vous ne le laissez pas dans le trou, vous le mettez dans un coin de votre sac poubelle, eh oui! Faites preuve également de civisme et emportez les déchets abandonnés par les touristes moins respectueux que vous (je les appelle des gros porcs!). Concernant les feux, il vous est clairement signifié si vous avez le droit ou pas d'en faire, la plupart du temps c'est non. Enfin, si vous tombez par hasard sur une orchidée sauvage, un zapatito de la virgen, contentez vous d'une photo! ... Bref, laissez la nature intacte, surtout celle-là nom de dieu!!

6- Comment s'orienter? (haut)
La première des choses à faire et de se procurer une carte (bientôt en vente sur ce site) du parc ou de la zone où vous allez randonner. Ensuite, boussole, GPS ou pif? aucun des trois en ce qui concerne (bon j'ai quand même une boussole au fond de mon sac, on ne sait jamais). Les sentiers des différents parc nationaux sont parfaitement balisés et signalés sur les cartes

7- Quelle condition physique faut-il avoir? (haut)
Une bonne condition physique, pas besoin toutefois d'être un athlète super entraîné. La plupart des treks ne présentent pas de difficultés techniques particulières mais nécessite une certaine endurance. Vélo, course à pied, natation ou marche en forêt avec le sac au dos sont autant de formes de préparation qui vous seront utiles sur le terrain. Si vous avez acheté des chaussures de rando pour l'occasion, entrainez vous à marcher avec bien avant le départ afin de les faire à votre pied et d'éviter ainsi ampoules et autres douleurs qui se transforment rapidement en torture sur les sentiers..

8- Quels sont les problèmes liés à l'altitude? (haut)
Aucun! Le Cerro Valentin (4058 m) est le point culminant de la Patagonie, mais la plupart des treks s'effectuent en moyenne montagne avec parfois des franchissements de cols dont l'altitude dépasse rarement les 2000 m.

9- Est-il possible de partir seul en trek? (haut)
Oui mais c'est quand même déconseillé pour des raisons évidentes de sécurité et d'isolement; si vous vous cassez la jambe, qui ira chercher les secours, qui se trouvent à 5 heures de marche? Cela vous sera par ailleurs carrément interdit dans certains parcs en tout début ou en toute fin de saison.

10- Quelle est la meilleure saison pour effectuer un trek en Patagonie? (haut)
Voilà la question qui tue! Je l'ai gardée pour la fin car c'est celle qui revient le plus souvent. Pour faire simple, la période la plus propice aux treks est évidemment l'été austral, qui va en gros de début novembre à fin mars. En dehors de cette période les conditions météos sont moins clémentes, mais c'est surtout la fréquence des transports réguliers qui va baisser, difficile dès lors de se déplacer.

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie